Le Bitcoin entre monnaie et chaîne de Ponzi | Les Echos

banks and governement scared

_____________IN ENGLISH_____________________
Having diner with some friends lately, I realized than quite a lot of people still have an approximate knowledges about cryptotocrrencies . And more important, they do not realize what powerful democratic tool cryptos are, why it scares banks and governments so much . They usually read only the titles of the news articles (which for some are really BS) So I wrote the text below . It's in french and my english is not good enough to translate the humor in the text (to whoever can , feel free to translate it, It's open source I don't claim any right on it :-) )).
For the french, please copy and paste the text below everywhere you can (article comment , friends , social media etc .. ) , so the voices of cryptos is not silenced by a distorted press
_____________________________IN FRENCH_____________________________________
Dinant récemment avec des amis j ai réalisé qu'un grand nombre de gens ont encore une connaissance parcellaire des cryptommonaies. Et plus important ils n'ont pas conscience du formidable outil démocratique qu'elles représentent et de pourquoi elles font si peur aux banques et aux gouvernements . Ils se contentent de lire les titres des articles de presse (dont certains sont des âneries ) Alors j ai écris le texte ci dessous . SVP copier coller ce texte partout où vous pouvez (commentaires, réseaux sociaux etc.. ) histoire que la voix des cryptomonnaies ne soit pas étouffée par une presse biaisée
_______________________________THE TEXT__________________________________________ Qui a peur du grand méchant bitcoin ?
C'est pas nous , c'est pas nous comme le dit la comptine .
Mais alors pourquoi cet acharnement sur les cryptomonnaies ?? En résumé , parce que ça marche .
Il faut se souvenir que le bitcoin, la première cryptomonnaie telle que nous les connaissons aujourd'hui, a été crée suite à la crise financière de 2008 Elle offre une technologie que l'on appelle la blockchain qui permet d'enregistrer des transactions entre personnes ou société possédant une adresse bitcoin. Et ce, en toute transparence (car le registre des transactions est public) et de façon sure et permanente (du fait de la cryptographie utilisée ainsi que de la distribution du registre des transactions sur un grand nombre de serveur). L'utilisation de cette technologie est libre de droit .
Le but est avant tout de contrer les effets néfastes des toutes puissantes institutions financières dans nos démocraties et de libérer la population de son emprise en mettant à l'abri les fonds de la population sur un réseau indépendant. Effets qui se sont confirmés pendant la crise grecque, avec les conséquences que l'on connaît sur la population grecque, ou encore en France quand on découvre que ce sont les banques qui choisissent qui aura le droit de se présenter ou non à certaines élections en accordant ou non les financements nécessaires.
Et ce bitcoin, qui au départ était moqué par les banques comme un phénomène de geek , permet aujourd'hui aux venezueliens de s'acheter de quoi survivre dans un pays sous pression économique des USA et du FMI . Ils sont l'exemple même de ce qui dérange les banques et une partie de la classe politique, une population, voir un pays que l'on ne peut contrôler via le compte bancaire .
Vous vous dites ce type, est un des ces parano conspirationnistes propagateur de fake news (si c’était vrai au moins je serais à la mode ;-) )
Certes on nous dit qu'il n y aura plus de crises financières (ce qui est sans doute aussi vrai que le première guerre mondiale était la der de der , ou encore que le nuage de Tchernobyl ne traversait pas les frontières) .Bien sur, on nous dit que les euros sur nos comptes ont une valeur réelle et correspondent à des richesses bien réelles, et ne sont pas simplement des chiffres ajouter par la BCE dans un tableau excel (et donc la peur du bank run n'est qu'un fantasme, le rachat des dettes pourries n'est pas une planche à billet déguisée et enfin les accords Bretton Woods ne sont qu'un tournoi de golf).
Mais réfléchissons un instant et posons nous les questions suivantes . - Dans nos pays dit développés, à quel point sommes nous dépendant des banques (la réponse est au dessus , merci de suivre;-) ) ? - Pouvons nous vivre sans comptes bancaires (idem que pour la question précédente :-) ) ?? - Que se passerait-il si une nouvelle crise financière (comme une crise de la dette par exemple) se produisait (parfum sauce grec ou pas, sujet évoqué a Davos, mais vite étouffé )?? - Que se passerait il si une grande partie de la population désirait retirer son argent des banques ?? (ce bank-run qui à fait si peur justement pendant la crise grec, (au passage provoquée avec l'aide de Goldman Sachs aussi appelé la firme) .
Ou même plus simplement que se passerait-il si la population allait au delà des gros titres d'une presse économique dont les principaux annonceurs sont des banques et autres sociétés de gestions fonds, et s’intéressait à un système financier où ils sont les seuls maîtres de leur fonds et décidaient d'y transférer une partie de leur argent.
Bien sur , intuitivement vous avez la réponse : Cela serait une catastrophe pour les banques (et par effet domino, la classe politique) car elles se retrouveraient sans fonds sur lesquels vivre et spéculer (Vous aviez cru que votre argent restait sur vos comptes ?) . Et le gouvernement sans contrôle sur la population. Or dans le système financier actuel de l'argent dette, et sa perpétuel fuite en avant (he oui, la dette mondiale est de 233 000 milliards $ soit 318% du PIB mondiale , he non, y a pas de fautes de frappes ), il faut en permanence ré-injecter de l'argent pour que ça marche (Charles Ponzi aurait du déposer un brevet :-) )
les banques prêtent (de plus en plus difficilement d'ailleurs, peut être la population a t elle compris qu'a crédit on aurait le diable ) et spéculent avec l'argent des dépôts (mais pas seulement , voir les accords Bâle III) . Et les politiques empruntent aux banques pour financer leur campagnes et leur promesses politiques. Et les banques empruntent le pouvoir aux politiques pour favoriser (mais on dit réguler) le système financier . Et après moi le déluge :-) , la boucle est bouclée .
Maintenant mettez vous donc à la place de nos chers banquiers et politiques. Si vous saviez tout ça (car ils l'ont déjà compris d'où les réunions en coulisses de Davos au sujet des cryptomonnaies ) que choisiriez vous ?
D'un coté l'homologation d'un système de paiement et de stockage de valeur qui ressemble à l'étalon or (mais en plus rapide et plus facile à stocker) qui rendrait un réel contrôle à la population sur ses finances et ce faisant devoir repenser le système financier actuel au dépend de votre pouvoir ?
Ou choisiriez vous de tuer ce système en disant qu'il à la rage, et d'en tenir loin la population , afin de maintenir le système financier existant et le pouvoir qu'il vous donne ?
Nos institutionnels ont bien compris que les cryptomonnaies sont les pierres numériques d'une révolution sans violence qui ne demande rien d' autre qu'une prise de conscience de la population. Le dormeur doit se réveiller
some sources :
https://en.wikipedia.org/wiki/Bretton_Woods_system
https://www.latribune.factualites/economie/union-europeenne/20120309trib000687366/quand-goldman-sachs-aidait-la-grece-a-tricher-pour-600-millions-d-euros-.html
https://lexpansion.lexpress.factualite-economique/jean-claude-trichet-a-la-bce-un-bilan-controverse_1345712.html
https://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4
http://www.economiematin.fnews-dette-mondiale-augmentation-montant-hausse-milliards-2017-sannat
https://www.contrepoints.org/2017/10/14/300911-monde-dangereux-bitcoin-venezuela
Search the net and use your brain to cross check the datas
submitted by chmickz to btc [link] [comments]

explanation about the fear of bitcoin

IN ENGLISH
Having diner with some friends lately, I realized than quite a lot of people still have an approximate knowledges about cryptotocrrencies . And more important, they do not realize what powerful democratic tool cryptos are, why it scares banks and governments so much . They usually read only the titles of the news articles (which for some are really BS) So I wrote the text below . It's in french and my english is not good enough to translate the humor in the text (to whoever can , feel free to translate it, It's open source I don't claim any right on it :-) )).
For the french, please copy and paste the text below everywhere you can (article comment , friends , social media etc .. ) , so the voices of cryptos is not silenced by a distorted press
IN FRENCH Dinant récemment avec des amis j ai réalisé qu'un grand nombre de gens ont encore une connaissance parcellaire des cryptommonaies. Et plus important ils n'ont pas conscience du formidable outil démocratique qu'elles représentent et de pourquoi elles font si peur aux banques et aux gouvernements . Ils se contentent de lire les titres des articles de presse (dont certains sont des âneries ) Alors j ai écris le texte ci dessous . SVP copier coller ce texte partout où vous pouvez (commentaires, réseaux sociaux etc.. ) histoire que la voix des cryptomonnaies ne soit pas étouffée par une presse biaisée
============================ THE TEXT ========================================
Qui a peur du grand méchant bitcoin ?
C'est pas nous , c'est pas nous comme le dit la comptine .
Mais alors pourquoi cet acharnement sur les cryptomonnaies ?? En résumé , parce que ça marche .
Il faut se souvenir que le bitcoin, la première cryptomonnaie telle que nous les connaissons aujourd'hui, a été crée suite à la crise financière de 2008 Elle offre une technologie que l'on appelle la blockchain qui permet d'enregistrer des transactions entre personnes ou société possédant une adresse bitcoin. Et ce, en toute transparence (car le registre des transactions est public) et de façon sure et permanente (du fait de la cryptographie utilisée ainsi que de la distribution du registre des transactions sur un grand nombre de serveur). L'utilisation de cette technologie est libre de droit .
Le but est avant tout de contrer les effets néfastes des toutes puissantes institutions financières dans nos démocraties et de libérer la population de son emprise en mettant à l'abri les fonds de la population sur un réseau indépendant. Effets qui se sont confirmés pendant la crise grecque, avec les conséquences que l'on connaît sur la population grecque, ou encore en France quand on découvre que ce sont les banques qui choisissent qui aura le droit de se présenter ou non à certaines élections en accordant ou non les financements nécessaires.
Et ce bitcoin, qui au départ était moqué par les banques comme un phénomène de geek , permet aujourd'hui aux venezueliens de s'acheter de quoi survivre dans un pays sous pression économique des USA et du FMI . Ils sont l'exemple même de ce qui dérange les banques et une partie de la classe politique, une population, voir un pays que l'on ne peut contrôler via le compte bancaire .
Vous vous dites ce type, est un des ces parano conspirationnistes propagateur de fake news (si c’était vrai au moins je serais à la mode ;-) )
Certes on nous dit qu'il n y aura plus de crises financières (ce qui est sans doute aussi vrai que le première guerre mondiale était la der de der , ou encore que le nuage de Tchernobyl ne traversait pas les frontières) .Bien sur, on nous dit que les euros sur nos comptes ont une valeur réelle et correspondent à des richesses bien réelles, et ne sont pas simplement des chiffres ajouter par la BCE dans un tableau excel (et donc la peur du bank run n'est qu'un fantasme, le rachat des dettes pourries n'est pas une planche à billet déguisée et enfin les accords Bretton Woods ne sont qu'un tournoi de golf).
Mais réfléchissons un instant et posons nous les questions suivantes . - Dans nos pays dit développés, à quel point sommes nous dépendant des banques (la réponse est au dessus , merci de suivre;-) ) ? - Pouvons nous vivre sans comptes bancaires (idem que pour la question précédente :-) ) ?? - Que se passerait-il si une nouvelle crise financière (comme une crise de la dette par exemple) se produisait (parfum sauce grec ou pas, sujet évoqué a Davos, mais vite étouffé )?? - Que se passerait il si une grande partie de la population désirait retirer son argent des banques ?? (ce bank-run qui à fait si peur justement pendant la crise grec, (au passage provoquée avec l'aide de Goldman Sachs aussi appelé la firme) .
Ou même plus simplement que se passerait-il si la population allait au delà des gros titres d'une presse économique dont les principaux annonceurs sont des banques et autres sociétés de gestions fonds, et s’intéressait à un système financier où ils sont les seuls maîtres de leur fonds et décidaient d'y transférer une partie de leur argent.
Bien sur , intuitivement vous avez la réponse : Cela serait une catastrophe pour les banques (et par effet domino, la classe politique) car elles se retrouveraient sans fonds sur lesquels vivre et spéculer (Vous aviez cru que votre argent restait sur vos comptes ?) . Et le gouvernement sans contrôle sur la population. Or dans le système financier actuel de l'argent dette, et sa perpétuel fuite en avant (he oui, la dette mondiale est de 233 000 milliards $ soit 318% du PIB mondiale , he non, y a pas de fautes de frappes ), il faut en permanence ré-injecter de l'argent pour que ça marche (Charles Ponzi aurait du déposer un brevet :-) )
les banques prêtent (de plus en plus difficilement d'ailleurs, peut être la population a t elle compris qu'a crédit on aurait le diable ) et spéculent avec l'argent des dépôts (mais pas seulement , voir les accords Bâle III) . Et les politiques empruntent aux banques pour financer leur campagnes et leur promesses politiques. Et les banques empruntent le pouvoir aux politiques pour favoriser (mais on dit réguler) le système financier . Et après moi le déluge :-) , la boucle est bouclée .
Maintenant mettez vous donc à la place de nos chers banquiers et politiques. Si vous saviez tout ça (car ils l'ont déjà compris d'où les réunions en coulisses de Davos au sujet des cryptomonnaies ) que choisiriez vous ?
D'un coté l'homologation d'un système de paiement et de stockage de valeur qui ressemble à l'étalon or (mais en plus rapide et plus facile à stocker) qui rendrait un réel contrôle à la population sur ses finances et ce faisant devoir repenser le système financier actuel au dépend de votre pouvoir ?
Ou choisiriez vous de tuer ce système en disant qu'il à la rage, et d'en tenir loin la population , afin de maintenir le système financier existant et le pouvoir qu'il vous donne ?
Nos institutionnels ont bien compris que les cryptomonnaies sont les pierres numériques d'une révolution sans violence qui ne demande rien d' autre qu'une prise de conscience de la population. Le dormeur doit se réveiller
some sources :
https://en.wikipedia.org/wiki/Bretton_Woods_system
https://www.latribune.factualites/economie/union-europeenne/20120309trib000687366/quand-goldman-sachs-aidait-la-grece-a-tricher-pour-600-millions-d-euros-.html
https://lexpansion.lexpress.factualite-economique/jean-claude-trichet-a-la-bce-un-bilan-controverse_1345712.html
https://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4
http://www.economiematin.fnews-dette-mondiale-augmentation-montant-hausse-milliards-2017-sannat
https://www.contrepoints.org/2017/10/14/300911-monde-dangereux-bitcoin-venezuela
Search the net and use your brain to cross check the datas
submitted by chmickz to Bitcoin [link] [comments]

why they fear cryptos

************************************IN ENGLISH*******************************
Having diner with some friends lately, I realized than quite a lot of people still have an approximate knowledges about cryptotocrrencies . And more important, they do not realize what powerful democratic tool cryptos are, why it scares banks and governments so much . They usually read only the titles of the news articles (which for some are really BS) So I wrote the text below . It's in french and my english is not good enough to translate the humor in the text (to whoever can , feel free to translate it, It's open source I don't claim any right on it :-) )).
For the french, please copy and paste the text below everywhere you can (article comment , friends , social media etc .. ) , so the voices of cryptos is not silenced by a distorted press
***********************************************IN FRENCH *********************************** Dinant récemment avec des amis j ai réalisé qu'un grand nombre de gens ont encore une connaissance parcellaire des cryptomonnaies. Et plus important ils n'ont pas conscience du formidable outil démocratique qu'elles représentent et de pourquoi elles font si peur aux banques et aux gouvernements . Ils se contentent de lire les titres des articles de presse (dont certains sont des âneries ) Alors j ai écris le texte ci dessous . SVP copier coller ce texte partout où vous pouvez (commentaires, réseaux sociaux etc.. ) histoire que la voix des cryptomonnaies ne soit pas étouffée par une presse biaisée
***************************************THE TEXT*********************************************
Qui a peur du grand méchant bitcoin ?
C'est pas nous , c'est pas nous comme le dit la comptine .
Mais alors pourquoi cet acharnement sur les cryptomonnaies ?? En résumé , parce que ça marche .
Il faut se souvenir que le bitcoin, la première cryptomonnaie telle que nous les connaissons aujourd'hui, a été crée suite à la crise financière de 2008 Elle offre une technologie que l'on appelle la blockchain qui permet d'enregistrer des transactions entre personnes ou société possédant une adresse bitcoin. Et ce, en toute transparence (car le registre des transactions est public) et de façon sure et permanente (du fait de la cryptographie utilisée ainsi que de la distribution du registre des transactions sur un grand nombre de serveur). L'utilisation de cette technologie est libre de droit .
Le but est avant tout de contrer les effets néfastes des toutes puissantes institutions financières dans nos démocraties et de libérer la population de son emprise en mettant à l'abri les fonds de la population sur un réseau indépendant. Effets qui se sont confirmés pendant la crise grecque, avec les conséquences que l'on connaît sur la population grecque, ou encore en France quand on découvre que ce sont les banques qui choisissent qui aura le droit de se présenter ou non à certaines élections en accordant ou non les financements nécessaires.
Et ce bitcoin, qui au départ était moqué par les banques comme un phénomène de geek , permet aujourd'hui aux venezueliens de s'acheter de quoi survivre dans un pays sous pression économique des USA et du FMI . Ils sont l'exemple même de ce qui dérange les banques et une partie de la classe politique, une population, voir un pays que l'on ne peut contrôler via le compte bancaire .
Vous vous dites ce type, est un des ces parano conspirationnistes propagateur de fake news (si c’était vrai au moins je serais à la mode ;-) )
Certes on nous dit qu'il n y aura plus de crises financières (ce qui est sans doute aussi vrai que le première guerre mondiale était la der de der , ou encore que le nuage de Tchernobyl ne traversait pas les frontières) .Bien sur, on nous dit que les euros sur nos comptes ont une valeur réelle et correspondent à des richesses bien réelles, et ne sont pas simplement des chiffres ajouter par la BCE dans un tableau excel (et donc la peur du bank run n'est qu'un fantasme, le rachat des dettes pourries n'est pas une planche à billet déguisée et enfin les accords Bretton Woods ne sont qu'un tournoi de golf).
Mais réfléchissons un instant et posons nous les questions suivantes . - Dans nos pays dit développés, à quel point sommes nous dépendant des banques (la réponse est au dessus , merci de suivre;-) ) ? - Pouvons nous vivre sans comptes bancaires (idem que pour la question précédente :-) ) ?? - Que se passerait-il si une nouvelle crise financière (comme une crise de la dette par exemple) se produisait (parfum sauce grec ou pas, sujet évoqué a Davos, mais vite étouffé )?? - Que se passerait il si une grande partie de la population désirait retirer son argent des banques ?? (ce bank-run qui à fait si peur justement pendant la crise grec, (au passage provoquée avec l'aide de Goldman Sachs aussi appelé la firme) .
Ou même plus simplement que se passerait-il si la population allait au delà des gros titres d'une presse économique dont les principaux annonceurs sont des banques et autres sociétés de gestions fonds, et s’intéressait à un système financier où ils sont les seuls maîtres de leur fonds et décidaient d'y transférer une partie de leur argent.
Bien sur , intuitivement vous avez la réponse : Cela serait une catastrophe pour les banques (et par effet domino, la classe politique) car elles se retrouveraient sans fonds sur lesquels vivre et spéculer (Vous aviez cru que votre argent restait sur vos comptes ?) . Et le gouvernement sans contrôle sur la population. Or dans le système financier actuel de l'argent dette, et sa perpétuel fuite en avant (he oui, la dette mondiale est de 233 000 milliards $ soit 318% du PIB mondiale , he non, y a pas de fautes de frappes ), il faut en permanence ré-injecter de l'argent pour que ça marche (Charles Ponzi aurait du déposer un brevet :-) )
les banques prêtent (de plus en plus difficilement d'ailleurs, peut être la population a t elle compris qu'a crédit on aurait le diable ) et spéculent avec l'argent des dépôts (mais pas seulement , voir les accords Bâle III) . Et les politiques empruntent aux banques pour financer leur campagnes et leur promesses politiques. Et les banques empruntent le pouvoir aux politiques pour favoriser (mais on dit réguler) le système financier . Et après moi le déluge :-) , la boucle est bouclée .
Maintenant mettez vous donc à la place de nos chers banquiers et politiques. Si vous saviez tout ça (car ils l'ont déjà compris d'où les réunions en coulisses de Davos au sujet des cryptomonnaies ) que choisiriez vous ?
D'un coté l'homologation d'un système de paiement et de stockage de valeur qui ressemble à l'étalon or (mais en plus rapide et plus facile à stocker) qui rendrait un réel contrôle à la population sur ses finances et ce faisant devoir repenser le système financier actuel au dépend de votre pouvoir ?
Ou choisiriez vous de tuer ce système en disant qu'il à la rage, et d'en tenir loin la population , afin de maintenir le système financier existant et le pouvoir qu'il vous donne ?
Nos institutionnels ont bien compris que les cryptomonnaies sont les pierres numériques d'une révolution sans violence qui ne demande rien d' autre qu'une prise de conscience de la population. Le dormeur doit se réveiller
some sources :
https://en.wikipedia.org/wiki/Bretton_Woods_system
https://www.latribune.factualites/economie/union-europeenne/20120309trib000687366/quand-goldman-sachs-aidait-la-grece-a-tricher-pour-600-millions-d-euros-.html
https://lexpansion.lexpress.factualite-economique/jean-claude-trichet-a-la-bce-un-bilan-controverse_1345712.html
https://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4
http://www.economiematin.fnews-dette-mondiale-augmentation-montant-hausse-milliards-2017-sannat
https://www.contrepoints.org/2017/10/14/300911-monde-dangereux-bitcoin-venezuela
Search the net and use your brain to cross check the datas
submitted by chmickz to litecoin [link] [comments]

about the fear bitcoin

**********************IN ENGLISH*****************************************
Having diner with some friends lately, I realized than quite a lot of people still have an approximate knowledges about cryptotocrrencies . And more important, they do not realize what powerful democratic tool cryptos are, why it scares banks and governments so much . They usually read only the titles of the news articles (which for some are really BS) So I wrote the text below . It's in french and my english is not good enough to translate the humor in the text (to whoever can , feel free to translate it, It's open source I don't claim any right on it :-) )).
For the french, please copy and paste the text below everywhere you can (article comment , friends , social media etc .. ) , so the voices of cryptos is not silenced by a distorted press
*******************************************IN FRENCH**************************************************
Dinant récemment avec des amis j ai réalisé qu'un grand nombre de gens ont encore une connaissance parcellaire des cryptommonaies. Et plus important ils n'ont pas conscience du formidable outil démocratique qu'elles représentent et de pourquoi elles font si peur aux banques et aux gouvernements . Ils se contentent de lire les titres des articles de presse (dont certains sont des âneries ) Alors j ai écris le texte ci dessous . SVP copier coller ce texte partout où vous pouvez (commentaires, réseaux sociaux etc.. ) histoire que la voix des cryptomonnaies ne soit pas étouffée par une presse biaisée
***********************************THE TEXT**************************************
Qui a peur du grand méchant bitcoin ?
C'est pas nous , c'est pas nous comme le dit la comptine .
Mais alors pourquoi cet acharnement sur les cryptomonnaies ?? En résumé , parce que ça marche .
Il faut se souvenir que le bitcoin, la première cryptomonnaie telle que nous les connaissons aujourd'hui, a été crée suite à la crise financière de 2008 Elle offre une technologie que l'on appelle la blockchain qui permet d'enregistrer des transactions entre personnes ou société possédant une adresse bitcoin. Et ce, en toute transparence (car le registre des transactions est public) et de façon sure et permanente (du fait de la cryptographie utilisée ainsi que de la distribution du registre des transactions sur un grand nombre de serveur). L'utilisation de cette technologie est libre de droit .
Le but est avant tout de contrer les effets néfastes des toutes puissantes institutions financières dans nos démocraties et de libérer la population de son emprise en mettant à l'abri les fonds de la population sur un réseau indépendant. Effets qui se sont confirmés pendant la crise grecque, avec les conséquences que l'on connaît sur la population grecque, ou encore en France quand on découvre que ce sont les banques qui choisissent qui aura le droit de se présenter ou non à certaines élections en accordant ou non les financements nécessaires.
Et ce bitcoin, qui au départ était moqué par les banques comme un phénomène de geek , permet aujourd'hui aux venezueliens de s'acheter de quoi survivre dans un pays sous pression économique des USA et du FMI . Ils sont l'exemple même de ce qui dérange les banques et une partie de la classe politique, une population, voir un pays que l'on ne peut contrôler via le compte bancaire .
Vous vous dites ce type, est un des ces parano conspirationnistes propagateur de fake news (si c’était vrai au moins je serais à la mode ;-) )
Certes on nous dit qu'il n y aura plus de crises financières (ce qui est sans doute aussi vrai que le première guerre mondiale était la der de der , ou encore que le nuage de Tchernobyl ne traversait pas les frontières) .Bien sur, on nous dit que les euros sur nos comptes ont une valeur réelle et correspondent à des richesses bien réelles, et ne sont pas simplement des chiffres ajouter par la BCE dans un tableau excel (et donc la peur du bank run n'est qu'un fantasme, le rachat des dettes pourries n'est pas une planche à billet déguisée et enfin les accords Bretton Woods ne sont qu'un tournoi de golf).
Mais réfléchissons un instant et posons nous les questions suivantes . - Dans nos pays dit développés, à quel point sommes nous dépendant des banques (la réponse est au dessus , merci de suivre;-) ) ? - Pouvons nous vivre sans comptes bancaires (idem que pour la question précédente :-) ) ?? - Que se passerait-il si une nouvelle crise financière (comme une crise de la dette par exemple) se produisait (parfum sauce grec ou pas, sujet évoqué a Davos, mais vite étouffé )?? - Que se passerait il si une grande partie de la population désirait retirer son argent des banques ?? (ce bank-run qui à fait si peur justement pendant la crise grec, (au passage provoquée avec l'aide de Goldman Sachs aussi appelé la firme) .
Ou même plus simplement que se passerait-il si la population allait au delà des gros titres d'une presse économique dont les principaux annonceurs sont des banques et autres sociétés de gestions fonds, et s’intéressait à un système financier où ils sont les seuls maîtres de leur fonds et décidaient d'y transférer une partie de leur argent.
Bien sur , intuitivement vous avez la réponse : Cela serait une catastrophe pour les banques (et par effet domino, la classe politique) car elles se retrouveraient sans fonds sur lesquels vivre et spéculer (Vous aviez cru que votre argent restait sur vos comptes ?) . Et le gouvernement sans contrôle sur la population. Or dans le système financier actuel de l'argent dette, et sa perpétuel fuite en avant (he oui, la dette mondiale est de 233 000 milliards $ soit 318% du PIB mondiale , he non, y a pas de fautes de frappes ), il faut en permanence ré-injecter de l'argent pour que ça marche (Charles Ponzi aurait du déposer un brevet :-) )
les banques prêtent (de plus en plus difficilement d'ailleurs, peut être la population a t elle compris qu'a crédit on aurait le diable ) et spéculent avec l'argent des dépôts (mais pas seulement , voir les accords Bâle III) . Et les politiques empruntent aux banques pour financer leur campagnes et leur promesses politiques. Et les banques empruntent le pouvoir aux politiques pour favoriser (mais on dit réguler) le système financier . Et après moi le déluge :-) , la boucle est bouclée .
Maintenant mettez vous donc à la place de nos chers banquiers et politiques. Si vous saviez tout ça (car ils l'ont déjà compris d'où les réunions en coulisses de Davos au sujet des cryptomonnaies ) que choisiriez vous ?
D'un coté l'homologation d'un système de paiement et de stockage de valeur qui ressemble à l'étalon or (mais en plus rapide et plus facile à stocker) qui rendrait un réel contrôle à la population sur ses finances et ce faisant devoir repenser le système financier actuel au dépend de votre pouvoir ?
Ou choisiriez vous de tuer ce système en disant qu'il à la rage, et d'en tenir loin la population , afin de maintenir le système financier existant et le pouvoir qu'il vous donne ?
Nos institutionnels ont bien compris que les cryptomonnaies sont les pierres numériques d'une révolution sans violence qui ne demande rien d' autre qu'une prise de conscience de la population. Le dormeur doit se réveiller
some sources :
https://en.wikipedia.org/wiki/Bretton_Woods_system
https://www.latribune.factualites/economie/union-europeenne/20120309trib000687366/quand-goldman-sachs-aidait-la-grece-a-tricher-pour-600-millions-d-euros-.html
https://lexpansion.lexpress.factualite-economique/jean-claude-trichet-a-la-bce-un-bilan-controverse_1345712.html
https://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4
http://www.economiematin.fnews-dette-mondiale-augmentation-montant-hausse-milliards-2017-sannat
https://www.contrepoints.org/2017/10/14/300911-monde-dangereux-bitcoin-venezuela
Search the net and use your brain to cross check the datas
submitted by chmickz to CryptoCurrencies [link] [comments]

[uncensored-r/Bitcoin] explanation about the fear of bitcoin

The following post by chmickz is being replicated because the post has been silently greylisted(for 0.8 hours).
(It was approved by the mods at: 2018-02-07T22:04:00.000Z)
The original post can be found(in censored form) at this link:
np.reddit.com/ Bitcoin/comments/7vx9kw
The original post's content was as follows:
IN ENGLISH
Having diner with some friends lately, I realized than quite a lot of people still have an approximate knowledges about cryptotocrrencies . And more important, they do not realize what powerful democratic tool cryptos are, why it scares banks and governments so much . They usually read only the titles of the news articles (which for some are really BS) So I wrote the text below . It's in french and my english is not good enough to translate the humor in the text (to whoever can , feel free to translate it, It's open source I don't claim any right on it :-) )).
For the french, please copy and paste the text below everywhere you can (article comment , friends , social media etc .. ) , so the voices of cryptos is not silenced by a distorted press
IN FRENCH Dinant récemment avec des amis j ai réalisé qu'un grand nombre de gens ont encore une connaissance parcellaire des cryptommonaies. Et plus important ils n'ont pas conscience du formidable outil démocratique qu'elles représentent et de pourquoi elles font si peur aux banques et aux gouvernements . Ils se contentent de lire les titres des articles de presse (dont certains sont des âneries ) Alors j ai écris le texte ci dessous . SVP copier coller ce texte partout où vous pouvez (commentaires, réseaux sociaux etc.. ) histoire que la voix des cryptomonnaies ne soit pas étouffée par une presse biaisée
============================ THE TEXT ========================================
Qui a peur du grand méchant bitcoin ?
C'est pas nous , c'est pas nous comme le dit la comptine .
Mais alors pourquoi cet acharnement sur les cryptomonnaies ?? En résumé , parce que ça marche .
Il faut se souvenir que le bitcoin, la première cryptomonnaie telle que nous les connaissons aujourd'hui, a été crée suite à la crise financière de 2008 Elle offre une technologie que l'on appelle la blockchain qui permet d'enregistrer des transactions entre personnes ou société possédant une adresse bitcoin. Et ce, en toute transparence (car le registre des transactions est public) et de façon sure et permanente (du fait de la cryptographie utilisée ainsi que de la distribution du registre des transactions sur un grand nombre de serveur). L'utilisation de cette technologie est libre de droit .
Le but est avant tout de contrer les effets néfastes des toutes puissantes institutions financières dans nos démocraties et de libérer la population de son emprise en mettant à l'abri les fonds de la population sur un réseau indépendant. Effets qui se sont confirmés pendant la crise grecque, avec les conséquences que l'on connaît sur la population grecque, ou encore en France quand on découvre que ce sont les banques qui choisissent qui aura le droit de se présenter ou non à certaines élections en accordant ou non les financements nécessaires.
Et ce bitcoin, qui au départ était moqué par les banques comme un phénomène de geek , permet aujourd'hui aux venezueliens de s'acheter de quoi survivre dans un pays sous pression économique des USA et du FMI . Ils sont l'exemple même de ce qui dérange les banques et une partie de la classe politique, une population, voir un pays que l'on ne peut contrôler via le compte bancaire .
Vous vous dites ce type, est un des ces parano conspirationnistes propagateur de fake news (si c’était vrai au moins je serais à la mode ;-) )
Certes on nous dit qu'il n y aura plus de crises financières (ce qui est sans doute aussi vrai que le première guerre mondiale était la der de der , ou encore que le nuage de Tchernobyl ne traversait pas les frontières) .Bien sur, on nous dit que les euros sur nos comptes ont une valeur réelle et correspondent à des richesses bien réelles, et ne sont pas simplement des chiffres ajouter par la BCE dans un tableau excel (et donc la peur du bank run n'est qu'un fantasme, le rachat des dettes pourries n'est pas une planche à billet déguisée et enfin les accords Bretton Woods ne sont qu'un tournoi de golf).
Mais réfléchissons un instant et posons nous les questions suivantes . - Dans nos pays dit développés, à quel point sommes nous dépendant des banques (la réponse est au dessus , merci de suivre;-) ) ? - Pouvons nous vivre sans comptes bancaires (idem que pour la question précédente :-) ) ?? - Que se passerait-il si une nouvelle crise financière (comme une crise de la dette par exemple) se produisait (parfum sauce grec ou pas, sujet évoqué a Davos, mais vite étouffé )?? - Que se passerait il si une grande partie de la population désirait retirer son argent des banques ?? (ce bank-run qui à fait si peur justement pendant la crise grec, (au passage provoquée avec l'aide de Goldman Sachs aussi appelé la firme) .
Ou même plus simplement que se passerait-il si la population allait au delà des gros titres d'une presse économique dont les principaux annonceurs sont des banques et autres sociétés de gestions fonds, et s’intéressait à un système financier où ils sont les seuls maîtres de leur fonds et décidaient d'y transférer une partie de leur argent.
Bien sur , intuitivement vous avez la réponse : Cela serait une catastrophe pour les banques (et par effet domino, la classe politique) car elles se retrouveraient sans fonds sur lesquels vivre et spéculer (Vous aviez cru que votre argent restait sur vos comptes ?) . Et le gouvernement sans contrôle sur la population. Or dans le système financier actuel de l'argent dette, et sa perpétuel fuite en avant (he oui, la dette mondiale est de 233 000 milliards $ soit 318% du PIB mondiale , he non, y a pas de fautes de frappes ), il faut en permanence ré-injecter de l'argent pour que ça marche (Charles Ponzi aurait du déposer un brevet :-) )
les banques prêtent (de plus en plus difficilement d'ailleurs, peut être la population a t elle compris qu'a crédit on aurait le diable ) et spéculent avec l'argent des dépôts (mais pas seulement , voir les accords Bâle III) . Et les politiques empruntent aux banques pour financer leur campagnes et leur promesses politiques. Et les banques empruntent le pouvoir aux politiques pour favoriser (mais on dit réguler) le système financier . Et après moi le déluge :-) , la boucle est bouclée .
Maintenant mettez vous donc à la place de nos chers banquiers et politiques. Si vous saviez tout ça (car ils l'ont déjà compris d'où les réunions en coulisses de Davos au sujet des cryptomonnaies ) que choisiriez vous ?
D'un coté l'homologation d'un système de paiement et de stockage de valeur qui ressemble à l'étalon or (mais en plus rapide et plus facile à stocker) qui rendrait un réel contrôle à la population sur ses finances et ce faisant devoir repenser le système financier actuel au dépend de votre pouvoir ?
Ou choisiriez vous de tuer ce système en disant qu'il à la rage, et d'en tenir loin la population , afin de maintenir le système financier existant et le pouvoir qu'il vous donne ?
Nos institutionnels ont bien compris que les cryptomonnaies sont les pierres numériques d'une révolution sans violence qui ne demande rien d' autre qu'une prise de conscience de la population. Le dormeur doit se réveiller
some sources :
https://en.wikipedia.org/wiki/Bretton_Woods_system
https://www.latribune.factualites/economie/union-europeenne/20120309trib000687366/quand-goldman-sachs-aidait-la-grece-a-tricher-pour-600-millions-d-euros-.html
https://lexpansion.lexpress.factualite-economique/jean-claude-trichet-a-la-bce-un-bilan-controverse_1345712.html
https://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4
http://www.economiematin.fnews-dette-mondiale-augmentation-montant-hausse-milliards-2017-sannat
https://www.contrepoints.org/2017/10/14/300911-monde-dangereux-bitcoin-venezuela
Search the net and use your brain to cross check the datas
submitted by censorship_notifier to noncensored_bitcoin [link] [comments]

BitConnect, l'Arnaque du Siècle ? PONZI Etre jeune et servir JESUS au milieu des plaisirs de ce monde Live sauver le monde échange et qui m aide pour dupli La finance mondiale est-elle un système de Ponzi ? ONECOIN OU ONELIFE  L'ARNAQUE DU SIÈCLE ET PONZI  LE SITE ONECOIN FERME  CRYPTO SCAM NEWS

Le bitcoin est une monnaie qui est dirigée par les lois de l’ offre et de la demande. Comment reconnaître une chaîne de Ponzi? Le monde financier regorge d’arnaques, où des gens sont prêts à tout pour votre argent. Ces personnes arrivent même à tromper les gendarmes de la bourse comme nous avons vu avec un certain Bernard Madoff. Non, vous ne devriez pas investir dans le Bitcoin. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas un investissement ! Tout comme : l’or, l’argent-métal dans les années 80, les bulbes de tulipes en Hollande, ou les start-ups Internet des années 99/2000 qui n’avaient pas l’ombre d’un business plan… tous ces exemples ne sont pas des Ponzi Bitcoin et agression sexuelle, une semaine noire dans le monde de la Crypto Par Zoe De la Roche Publié le 24 juin 2020 à 15:00 Quand on a le culot d’affirmer que le fondateur de Bitcoin (BTC) fut l’ homme de main de Pablo Escobar , il ne faut pas s’étonner non plus que la cryptosphère abrite quelques pourris – oui oui, j Attention toutefois, des Ponzi peuvent exister dans le monde des crypto-monnaies, à l’image de BitConnect. Un article très bien fait de Numerama vous explique ce qu’est BitConnect et en quoi c’est un Ponzi ici. Le Bitcoin entre monnaie et chaîne de Ponzi. Une monnaie dont le cours est instable, même si cette instabilité se traduit par la hausse de sa valeur, ne peut servir aux paiements.

[index] [30443] [23983] [833] [6413] [5391] [6812] [23844] [28358] [26971] [18178]

BitConnect, l'Arnaque du Siècle ? PONZI

De nouveau Ponzi sont nés avec l'arrivée des crypto-monnaies. Le biteconnect est un système de Ponzi, car si vous rapportez des gens vous touchez des commissions. Ensuite vous touchez des % de ... Elle est venu nous entretenir sur le thème suivant: Etre jeune et servir Jésus au milieu des plaisirs de ce monde. Soyez bénis Surtout abonne toi sur nos pages Marc Chesney, Professeur de Finance à l’université de Zurich est l’invité de ce numéro du Monde Moderne. Il revient sur les excès de la finance casino, le rôle des banques et les liens ... Achetez du Bitcoin avec CoinBase et recevez 10$ de Bitcoin gratuit ! ... JTduCoin #17 - Le ponzi Bitconnect s'écroule ! - Duration: 8:40. Journal du Coin 9,714 views. 8:40. onecoin ou onelife l'arnaque du siÈcle et pyramide de ponzi le site onecoin ferme crypto scam news N'hésitez pas a vous abonner et a liker la video. Bizonnacci : https://www.youtube.com ...

Flag Counter